Conditions générales

Le pensionnaire est accompagné des objets suivants:

-         carnet médical

o       preuve des vaccins (panleucopénie (typhus), rhino-trachéite (coryza), leucose

o       preuve de castration (pour les chats mâles ayant de 6 mois au moins)

-         autres objets

o       ………………………………………………………………………………..

La propriétaire a le droit de refuser le chat dans le cas où les vaccins nécessaires ne seraient pas effectués au moins 10 jours avant l’arrivée dans la pension.

 

Droit de visite

La responsable de la pension autorise le propriétaire de l’animal à visiter la pension, pendant les heures d’ouverture, avant que l’animal n’y soit amené, ainsi que l’accompagnement de l’animal vers son enclos lors de la mise en pension.

Le propriétaire ou une personne désignée par celui-ci a le droit de visiter à l’improviste son animal, ceci pendant les heures d’ouverture de la pension.

(nom de la personne désignée par celui-ci : ……………………………………………………)

Nom du vétérinaire traitant

En cas de problèmes de santé, la responsable contacte d’abord le vétérinaire traitant désigné par le propriétaire :

-         nom du vétérinaire

-         adresse

-         téléphone

Au cas où ce vétérinaire ne serait pas disponible, la responsable a le droit de contacter un vétérinaire de son choix.  Tous les frais liés à cette intervention seront à charge du propriétaire.

 

Si le propriétaire le souhaite, la personne suivante peut-être avertie des problèmes éventuels :

-         nom du contact

-         adresse

-         téléphone

 

Traitement anti-puce et vermifuge

Tous les chats sont traités avec un produit anti-puces (spray ou gouttes ou collier) à l’arrivée dans la pension.  Dans le cas où un collier anti-puces doit être placé, le prix du collier sera à charge du propriétaire.

 

Les chats sont vermifugés avant l’entrée dans la pension.

 

Refus de l’animal

Au cas où le chat présente des problèmes de santé (plaies, blessures, problèmes de peau...) à l’arrivée dans la pension,  la responsable a le droit de refuser le chat.  

 

 

Décès

En cas de décès de l’animal pendant son séjour dans la pension, dû à une maladie, décès soudain ou tout autre cause,  la responsable de la pension ne sera pas tenue responsable.  En cas de litige, une analyse médicale complète sera faite via une clinique vétérinaire au choix de la responsable.  Les frais de cette analyse seront à charge du propriétaire.